Jasons Hypotoxique et Ancestral
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Côlon irritable et pois chiches
Mer 13 Jan 2016 - 9:48 par Marie L

» Je me présente !
Mer 13 Jan 2016 - 9:45 par Marie L

» Je me présente !
Lun 9 Nov 2015 - 9:53 par Marie L

» Je me présente
Lun 2 Nov 2015 - 12:42 par Marie L

» Je me présente
Lun 2 Nov 2015 - 12:27 par Marie L

» Petites annonces :)
Mer 28 Oct 2015 - 16:57 par Marie L

» Bake2Go - Boulangerie
Ven 18 Sep 2015 - 15:40 par Marie L

» Témoignage saisissant d’une jeune femme (arthrite rhumatoïde juvénile, crohn, eczéma, etc)
Mer 16 Sep 2015 - 17:21 par JohanneGilbert

» Je me présente
Mer 16 Sep 2015 - 11:35 par JohanneGilbert

Bienvenue

Bienvenue sur Jasons Hypotoxique Et Ancestral


Le régime hypotoxique ( ou encestral ) c'est bien mais varier son alimentation est tout aussi important pour notre santé physique que "mentale" et d'ainsi éviter la frustration et abandonner. 
Faire comprendre et accepter ce régime alimentaire à nos proches, expliquer le pourquoi et le comment au gens qui nous entourent, trouver de bonne recettes, des alternatives à certains aliments ou réussir "la meilleure recette de pain" n'est pas toujours chose facile.

Échanger avec des gens qui vivent les mêmes problématiques que nous afin de se sentir moins seul et échanger sur nos difficultés et nos solutions est essentiel.
Ce groupe se veut un espace de partage où les gens peuvent exprimer leurs expériences, leurs frustrations, leurs trouvailles, leurs bons coups aussi.


Au plaisir,


Marie S.


L’arthrose n’est pas causée par l’usure des cartilages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’arthrose n’est pas causée par l’usure des cartilages

Message par Marie L le Ven 21 Fév 2014 - 10:47

Extrait d'un article publié ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

... vos aliments peuvent avoir l’effet de poison, ou de médicament, selon les choix que vous ferez.


Selon le Dr Cheras, un professeur de médecine australien, l’arthrose est causée par la qualité de votre sang, exactement comme les maladies cardiovasculaires. Les études épidémiologiques (études sur le nombre de personnes touchées par des maladies) indiquent un lien entre les deux maladies. (2)
Une étude a montré que les personnes ayant de l’arthrose dans les articulations de la main avaient 40 % de risque en plus de mourir de maladie cardiovasculaire. (3) Une étude menée par le Professeur Cheras a montré que les facteurs de risque annonçant une maladie cardiovasculaires, en particulier les problèmes de coagulation et de fluidité du sang, annonçaient aussi (dans une moindre mesure) l’arthrose. (4)
Ce phénomène pourrait s’expliquer par le fait que l’extrémité des os, juste en-dessous du cartilage, sont irrigués par des capillaires (vaisseaux sanguins extrêmement fins). Selon une récente revue d’études, cela pourrait jouer un rôle clé dans le déclenchement et la progression de l’arthrose. (5)
En fait, l’arthrose ne serait pas causée par la destruction du cartilage, mais par la mort des cellules de l’os, à l’endroit du cartilage, due à une mauvaise irrigation sanguine. On appelle cette partie de l’os « os subchondral ». L’interruption de l’irrigation sanguine entraînerait une baisse des apports en nutriments des cellules osseuses. Après la mort cellulaire, l’os se résorberait, se fissurerait, et le cartilage délicatement posé dessus serait affaibli puis endommagé et détruit.
Cette hypothèse est d’autant plus intéressante qu’une nouvelle étude publiée au Royaume-Uni semble précisément aller dans ce sens :
Il s’agit d’une étude épidémiologique sur les jumeaux atteints d’arthrose. (6) Dans cette étude, la consommation de fruits (hors agrumes) et d’alliacées (ail, oignon, poireaux) a démontré un fort effet protecteur contre le développement d’arthrose dans l’os de la hanche. Au contraire, la consommation de frites et de pommes de terre sautées a été associée à un risque beaucoup plus élevé. Or, les alliacées (ail, oignon, poireau) améliorent la circulation sanguine, en particulier dans les vaisseaux les plus fins comme les capillaires. Ce serait par ce biais qu’ils protègeraient de l’arthrose.

Méfiez-vous de la « glycation »


Cette étude a également établi un autre lien intéressant concernant l’arthrose : il s’agit des effets de la « glycation » pour déclencher la dégénération du cartilage et l’inflammation dans l’articulation.
La « glycation » est le phénomène au cours duquel du glucose se lie de façon irrémédiable à des protéines constitutives de vos tissus, ce qui peut empêcher ces protéines de fonctionner normalement.
Les protéines « glyquées » se forment proportionnellement à la quantité de glucose dans vos tissus, qui elle-même dépend de la façon dont vous réagissez à l’insuline. Il s’en trouve aussi dans votre alimentation : c’est le « grillé » si délicieux des pommes de terre sautées, des frites, de la peau de poulet rôtie, des côtes d’agneau au barbecue...
C’est pourquoi ces modes de cuisson sont malheureusement peu recommandés si vous souhaitez vivre longtemps et surtout en bonne santé.
Cette théorie est appuyée par le fait qu’il existe une corrélation entre la gravité de l’arthrose et le niveau élevé de protéines glyquées dans le cartilage. (7)
En effet, les récepteurs de protéines glyquées déclenchent une augmentation de l’activité catabolique des cellules inflammatoires, et notamment la production de cytokines et d’enzymes dégradant la matrice du cartilage, qui est faite de fibres de collagène. (Cool Un cycle d’inflammations se déclenche dans le corps, ce qui nuit fortement au cartilage, comme le savent toutes les personnes qui ont lu nos rapports détaillés sur l’arthrose.

Le meilleur régime pour prévenir l’arthrose


L’accumulation de protéines glyquées dans votre corps peut être fortement réduite si vous évitez déjà d’en manger, c’est évident. Les aliments grillés, rôtis, frits sont très mauvais de ce point de vue, en particulier lorsqu’il s’agit de noix de tous types (incluant les amandes, noisettes, noix de cajou...), les chips, les frites, les viandes et les œufs, les fromages et les huiles de cuisson.
Je sais, ce sont de mauvaises nouvelles, mais votre bien compréhensible tristesse sera peut-être atténuée par l’information suivante : faire mariner vos viandes dans le jus de citron ou le vinaigre avant de les griller réduit fortement la glycation. Et il existe aujourd’hui des techniques de cuisson à basse température qui permettent une cuisine délicieuses, comme par exemple le four à basse température.
J’ajouterais que la qualité déplorable et l’absence de goût navrante des fruits et légumes que l’on trouve actuellement dans le commerce (y compris les boutiques bios) est une raison de plus de ne pas faire surcuire ses aliments. On évite ainsi qu’il ne se transforment en bouillie insipide.

Evitez la glycation spontanée dans vos tissus


Vous aviez toutefois noté que votre corps produit malheureusement lui aussi des protéines glyquées, quand bien même vous n’en auriez pas dans votre alimentation. C’est vrai, mais souvenez-vous aussi que cette production est proportionnelle à la quantité de sucre que vous avez dans vos tissus.
Or, si vous avez beaucoup de sucre, c’est parce que vous mangez trop des nourritures qui se transforment trop rapidement en sucre. Et que, avec le temps, votre sensibilité à l’insuline a diminué, puisque, normalement, quand votre taux de sucre sanguin monte, votre pancréas fabrique une hormone, l’insuline, qui va « ouvrir » des petites portes dans vos cellules, qui vont absorber le glucose sanguin et ainsi, miraculeusement, faire baisser votre taux de sucre, et limiter la glycation.
Pour éviter de développer une résistance à l’insuline et ainsi réduire la formation endogène de protéines glyquées (endogène veut dire : à l’intérieur de votre corps, autrement dit produit dans vos tissus, et non issu de l’alimentation), il faut suivre une diète alimentaire à faible index glycémique (ce qui est tout un sujet en soi, mais vous pouvez aller faire un tour sur le site montignac.com ou lanutrition.fr pour tout savoir sur l’index glycémique).
Enfin, et c’est là aussi tout un sujet en soi, il existe des produits naturels qui vont ralentir votre vitesse d’absorption du sucre que vous mangez, et des plantes qui maintiennent une bonne sensibilité à l’insuline, comme le chardon-Marie, la Gymnema sylvestris, le ginseng coréen, ainsi que le Coleus forskohlii. Le résultat sera un meilleur contrôle de votre niveau d’insuline – et vous pourriez constater de fortes améliorations sur vos douleurs articulaires, parmi tous les bienfaits que vous en retirerez.


Pour lire l'article en entier: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Marie L
Fondatrice
Fondatrice

Messages : 71
Date d'inscription : 04/02/2014
Localisation : Rive-Sud de Montréal

Voir le profil de l'utilisateur http://jhea.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum